Evolution de l'écriture : de la manuscrite à la dactylogaphiée

Carte conceptuelle synthétisant le texte de Velay et al. "De la plume au clavier : Est-il toujours utile d’enseigner l’écriture manuscrite ?"

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Evolution de l'écriture : de la manuscrite à la dactylogaphiée by Mind Map: Evolution de l'écriture : de la manuscrite à la dactylogaphiée

1. L'apprentissage de la lecture et de l'écriture en maternelle

1.1. Ecriture manuscrite VS Ecriture dactylogaphiée

1.1.1. Les mouvements d’écriture dactylographique ne semblent pas favoriser la mémorisation de l’orientation de la lettre

1.1.1.1. Meilleure reconnaissance des lettres dans le groupe "manuscrit"à condition que l'enfant a plus de 50 mois

1.1.1.1.1. Diminution es erreurs en miroir après une semaine d'apprentissage

1.1.1.2. Meilleure motricité dans le groupe "manuscrit"

1.1.1.2.1. Meilleure mémorisation des caractères

1.2. L’apport des mouvements d’écriture dépend de l’âge des enfants : il existe chez les plus âgés mais pas chez les plus jeunes.

1.3. L’apport des mouvements d’écriture demande du temps pour être effectif car il met en jeu des processus mnésiques qui sont assez lents à se stabiliser.

2. Résultat d'une évolution

2.1. culturelle

2.2. sociale

2.3. biologique

2.4. technique

3. Outil

3.1. Diminution de l'activité manuelle

3.1.1. appauvrissement des représentations spatiales

3.2. Stylo ou clavier ?

3.2.1. Quelles sont les répercussions de l'un et l'autre sur la lecture ?

4. Conséquence du clavier

4.1. Changement de l'écriture manuscrite ?

4.1.1. Minime chez les adultes

4.1.2. Plus importante chez les enfants

4.1.3. Geste de l'écriture et corrélats sensorimoteurs

5. Les mouvements de l'écriture (techniques est gestuelles)

5.1. // Piaget

5.1.1. Manipulation d'objets // données sensorielles

5.1.1.1. Infirmations supplémentaires sur les objets

5.1.1.1.1. Activations de certaines zones cérébrales (objets manipulables ou non)

5.2. Ils sructurent les représentations spaciales

5.2.1. Décodage des signaux sensoriels

5.3. Représentations de l'écrit

5.3.1. Les lettres sont visuellement représentées

5.3.1.1. Composantes visuelles

5.3.1.1.1. Chez les gauchers

5.3.1.1.2. Chez les droitiers

5.3.1.2. Composantes auditives

5.3.1.3. Composantes sensorimotrices

5.3.1.3.1. Représentations cérébrales des lettres lors de l'apprentissages simultané de la lecture et de l'écriture

5.4. Scripteur VS Dactylographe

5.4.1. Uni-manuel (lié à l'asymétrie du hémisphérique pour le langage) VS Bi-manuelle (coordination entres les deux hémisphères cérébraux

5.4.2. Espaces séparant les mots : élévation de la plus et saut vers le mot suivant VS Une touche

5.4.3. Temps pour formé les lettres VS Temps pour déplacer les doigts sur le clavier -> Grosses différences de rapidité entre débutants ou expert dans les deux stratégies

5.4.4. Feuille papier = espace moteur + espace visuel VS Ecran = espace visuel / Clavier = espace moteur

5.4.5. Catégorie morphocinèse VS Catégorie topocinèse

5.4.5.1. Morphocinèse = production de formes

5.4.5.1.1. A chaque lettre correspond un ‘patron moteur’ spécifique.

5.4.5.2. Topocinèse = atteindre un endroit précis de l'espace

5.4.5.2.1. Un mouvement identique peut aboutir à produire deux lettres différentes et inversement

6. Conclusion

6.1. Privilégier l'écriture manuscrite

6.1.1. Meilleures représentations

6.1.2. Favorise la mémorisation des caractères

6.1.3. Favorise la reconnaissance visuelle

6.2. Bannir l'apprentissage au clavier ?

6.2.1. Cet apprentissage peut aider les jeunes ayant des difficultés motrices

7. JMCA2.0

8. JMCA2.0