Modalité

Modalité 17F5DL1

Kom i gang. Det er Gratis
eller tilmeld med din email adresse
Modalité af Mind Map: Modalité

1. Classification des modalités

1.1. Les modalités d’énonciation (les modes de communication)

1.1.1. Modalité assertive

1.1.1.1. Ce type d’énoncé présente le contenu propositionnel comme vrai pour l’énonciateur, en vertu d’un des principes de la communication normale qui veut que le locuteur parle sincèrement (loi de sincérité).

1.1.2. Modalité interrogative

1.1.2.1. simple demande de confirmation, répétition en écho des paroles de l’interlocuteur

1.1.3. Modalité volitive

1.1.3.1. Elle constitue l’expression de la volonté de l’énonciateur dans toutes ses nuances : ordre, prière, requête etc. Celui-ci entend ainsi modifier le cours des choses.

1.1.4. Modalité exclamative

1.1.4.1. Elle traduit la réaction émotionnelle du locuteur face à un événement considéré : étonnement, colère, admiration etc.

1.2. Les modalités d’énoncé

1.2.1. Le jugement de l’énonciateur à propos de « l’événement »

1.2.1.1. porter son évaluation sur les chances de réalisation du fait énoncé. Il peut exprimer les degrés de sa certitude ou de son incertitude quant à la réalisation possible de l’événement: certain, probable, possible, éventuel, impossible …

1.2.2. L’appréciation de l’énonciateur à propos du fait énoncé

1.2.2.1. porter un jugement appréciatif,exprimer son appréciation personnelle

1.2.3. Le jugement de l’énonciateur à propos du « sujet » de l’énoncé (ou sujet grammatical)

1.2.3.1. Modalités intersubjectives concernent les moyens d’exprimer les relations entre l’énonciateur, le co-énonciateur et une tierce personne mentionnée dans l’énoncé. Ce type de modalité a souvent pour but d’influencer le co-énonciateur pour le convaincre de faire et de ne pas faire.

2. Moyens d'expression de la modalité

2.1. Moyens prosodiques

2.1.1. L’ intonation exprime l’étonnement, la surprise, l’indignation, la colère ou l’inverse de ce qu’on dit - La ponctuation permet , mais imparfaitement, de traduire le ton dans le texte écrit.

2.1.2. Les noms

2.1.2.1. noms simples, mais qui sont affectifs ou évaluatifs (listes des synonymes: maison / baraque…, voiture / bagnole)

2.1.2.1.1. Pierre est ingénieur. (C’est un génie.)

2.1.2.1.2. Paul est un imbécile. (C’est un imbécile.)

2.1.2.2.  noms dérivés d’un mot objectif, notamment avec les suffixes –ard ou –asse : vantard, chauffard, fuyard, paperasse, vinasse, fillasse…

2.1.2.3.  noms dérivés de verbes ou d’adjectifs subjectifs: l’amour (aimer), la beauté (beau), la corruption (corrompre, corrompu)…

2.1.3. Moyens grammaticaux

2.1.3.1. Les modes et les temps

2.1.4. Moyens lexicaux-syntaxiques

2.1.4.1. Les verbes ou les locutions verbales de la proposition principale des phrases complexes expriment l’attitude, le sentiment ou un jugement du locuteur

2.1.5. Des tournures

3. Définition

3.1. Attitude de l'énonciateur à l'égard de son co-énonciateur et du contenu de son énoncé

3.2. Éléments qui expriment certaine attitude de l'énonciateur à l’égard du contenu de son énoncé

3.3. Définition de l'état de la phrase: affirmative, ordonnée ou interrogée.

3.4. Noté :Toute phrase est caractérisée par une modalité apparente ou implicite. Les modalités se réalisent par des moyens linguistiques divers.